Comment éviter l’otite après la plongée

Comment éviter l’otite après la plongée
5 (100%) 1 vote

La plongée est un loisir très apprécié par les adeptes. Mais pour en tirer le maximum de plaisir, il faut prendre soin de ses oreilles et les protéger des attaques bactériennes afin d’éviter l’otite externe, également appelée l’otite du plongeur.

Définition et description

Définie comme une infection du conduit externe de l’oreille, elle peut être contractée à la suite de fréquentes plongées. L’état de l’oreille ainsi que la température de l’eau jouent un rôle déterminant dans le déclenchement de l’infection. En effet, l’eau chaude facilite l’implantation de germe. Ajoutée à d’autres sédiments, l’eau déjà porteuse de bactéries reste dans l’oreille. Combinée avec la flore auditive naturelle, le mélange entraîne l’infection. Par ailleurs, le cérumen non nettoyé est un facteur de macération pendant la plongée. Par contre, l’inverse n’est pas non plus bénéfique pour l’oreille interne. Le nettoyage à fond avec les cotons tiges prive l’oreille de la couche grasse naturelle antibactérienne.

Symptômes et conduite à tenir

L’otite du plongeur s’annonce par une légère douleur derrière l’oreille, qui va s’amplifier au fil des jours. Elle peut s’accompagner de petits désagréments qu’il ne faut pas prendre à la légère, à l’exemple d’une légère perte d’audition. En attendant de pouvoir consulter un médecin, voici quelques conseils. Bien rincer les oreilles à l’eau claire et bien les sécher après chaque plongée. Pour atténuer la douleur, versez 4 à 5 gouttes d’alcool borique dans l’oreille infectée, ce qui va aussi assécher le conduit auditif et empêcher la macération. Cette opération est à renouveler en prenant le soin de ne pas exposer les oreilles au vent.

Précautions et conseils utiles

Avant de partir pour une plongée, une visite chez le médecin est souhaitable afin de vérifier l’état des oreilles. Se munir d’une solution d’alcool boriqué ou à défaut d’une solution de vinaigre blanc dilué dans de l’eau bouillie. L’huile d’amande douce  peut aussi être utilisée pour ses vertus lubrifiantes au niveau du conduit auditif et le tympan, en quelques gouttes avant chaque plongée. Une bonne méthode pour prévenir l’otite externe consiste également à éliminer le surplus de cérumen sans utiliser de coton tiges dans le cas de plongée à répétition. A cet effet, aspergez-vous l’oreille avec de l’eau chaude pendant la douche. Mais par précaution, il est bon de savoir que désinfecter à outrance les oreilles est déconseillé, car le risque de les fragiliser existe vraiment.

 

Auteur:

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*