Traitement diabète

Traitement Diabete

Traitement diabète, objectif: Eviter la destruction des vaisseaux sanguins. (C) Pr. Dr. Raynal

Avant de voir le traitement du diabète, il convient de distinguer le diabète insulinodépendant ou diabète sucré de type I, et le diabète non insulinodépendant ou diabète de type II. La première survient lorsque le pancréas ne produit pas l’insuline indispensable à la survie. Quant à la seconde, elle survient lorsque l’organisme est incapable de fournir assez d’insuline pour répondre aux besoins, ou d’utiliser comme il convient l’insuline produite.

Ici, il convient de souligner qu’il existe aussi d’autres types de diabètes (diabète sucré lié à la malnutrition, et diabète insipide). Dans tous les cas, le traitement du diabète doit être prescrit par le médecin traitant, qui pourra déceler au préalable de quel type de diabète s’agit-il.

Concernant le traitement du diabète, dans le cas d’un diabète de type I, il faut administrer l’insuline par injection. Mais dans le cas d’un diabète de type II, cette affection peut être maîtrisée par un régime alimentaire spécial, par des médicaments par voie orale et par des exercices physiques systématiques. En général, le contrôle strict du taux de sucre dans le sang est le principe fondamental du traitement du diabète. Ainsi, outre la diététique et l’exercice physique, la prise en charge ou le traitement du diabète peut aussi reposer sur l’injection d’insuline et la prise d’antidiabétiques par voie orale, associé à un contrôle de la glycémie.


Bien entendu, comme dit plus haut, le traitement du diabète dépendra avant tout du type de ce dernier. En guise d’exemple, un diabète de type II est diagnostiqué : l’on a alors recours dans un premier temps à un traitement du diabète non pharmacologique durant 4 à 6 mois. Le patient doit respecter des règles hygiéno-diététiques (régime réduisant les aliments gras, les boissons sucrées et alcoolisées, la reprise d’une activité physique régulière pendant 30 à 45 minutes et 3 à 4 jours par semaine), ce qui permettra une perte de poids ainsi qu’une réduction significative des valeurs glycémiques, tensionnelles et lipidiques. Si ce type de traitement échoue au bout de 4 à 6 mois, l’on doit alors recourir à un traitement du diabète par médicaments.
Par ailleurs, en parlant de traitement du diabète, la correction de l’hyperglycémie n’est pas le seul élément à prendre en compte. En effet, il y a également la prise en charge globale du risque cardiovasculaire (arrêt impératif du tabac, traitement de l’hypertension artérielle et des anomalies lipidiques, traitement antiagrégant plaquettaire, utilisation de bêtabloquants, prévention et traitement de la rétinopathie et néphropathie diabétique, etc.).

En chiffres, 3 millions de personnes en France sont concernés par le diabète, soit environ 5% de la population (novembre 2007), 150 000 d’entre elles sont atteintes du diabète de type I, et 90% des diabétiques entrent dans la catégorie du diabète de type II.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>