Soigner anémie

Anemie

Comment soigner l'anémie - Les symptômes

L’anémie est une déficience qualitative et quantitative d’hémoglobine, rencontrée dans les globules rouges du sang, et transportant l’oxygène aux cellules. Cela va sans dire que la survie de l’être humain dépend donc de ces molécules. Par ailleurs, le corps utilise le fer entre autres pour créer l’hémoglobine.

En d’autres termes, l’anémie est aussi associée à une carence en fer. Justement, lorsque l’on veut soigner une anémie, il faut savoir que notre corps ne peut pas synthétiser le fer. Il doit donc provenir de notre alimentation. Aussi, si vous voulez soigner une anémie, voici quelques conseils au niveau de l’alimentation idéale à adopter.

Tout d’abord, les meilleures sources de fer pour soigner une anémie sont incontestablement les palourdes et les huîtres. Mais il existe aussi de nombreux autres aliments ayant des apports en fer, et pouvant ainsi être utilisés pour soigner une anémie. Entre autres, l’on a par exemple le foie de porc, un aliment très riche en fer hémique (d’origine animale). A savoir qu’une portion de 75 g de foie de porc cuit contient en moyenne 13,4 mg de fer hémique (le plus facilement absorbé par le corps). Ensuite, l’on a le boudin noir, qui est également connu pour sa richesse en fer : il contient en moyenne 22 mg de fer par 100 g. La viande (rouge ou blanche) est aussi un excellent aliment pour soigner une anémie, car elle présente aussi l’avantage de proposer une grande quantité de protéines et de vitamines.

Si tels sont les aliments riches en fer hémique conseillés pour soigner une anémie, on a aussi certains aliments riches en fer non hémique (d’origine végétale). Entre autres, l’on pourrait citer les céréales à déjeuner enrichies, les légumineuses (lentilles, pois chiches, fèves blanches, haricots rouges, fèves de soja, fèves de lima, etc.), les abricots séchés, les graines de sésame et de citrouille, la mélasse noire et les épinards cuits, etc. Cela étant dit, il faut savoir que les aliments riches en fer non hémique sont beaucoup moins facilement absorbés par notre intestin. En effet, les pourcentages d’absorption par notre intestin sont meilleurs pour le fer hémique (15 à 35%) que pour le fer non hémique (3 à 20%).


Dans l’idéal, le mieux pour soigner une anémie sera alors de combiner des aliments riches en fer hémique et ceux riches en fer non hémique. Ce qui améliorera l’absorption du fer non hémique. En guise d’exemple, vous pouvez combiner des légumineuses avec un peu de viande, ce qui améliorera l’absorption totale de fer, afin de mieux soigner l’anémie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>